Qu’est-ce que la Peak season ?

[RAPPORT]
Quelle optimisation de tournées pour répondre aux enjeux du secteur de la messagerie ?

Certains e-commerçants réalisent jusqu’à 50% de leur chiffre d’affaires lors de la Peak season ! Cela représente un véritable enjeu commercial pour eux ainsi que les transporteurs qui les accompagnent dans leurs livraisons. Qu’est-ce que la “Peak season” ? On vous explique tout dans cet article !

Définition de la Peak season

La “peak period” ou “peak season” (”haute saison” en français) est une période de l’année où les commerçants, et plus particulièrement les e-commerçants, font face à une augmentation très importante des ventes. Celle-ci est due à un événement culturellement bien ancré ou des promotions massives coordonnées par tous les acteurs du commerce pour booster leurs ventes.

Les commerçants ne sont pas les seuls à être fortement impactés par la peak period, les transporteurs sont également au premier plan de cette période intense qu’il peut être compliqué de gérer. En effet, ces derniers peuvent transporter plusieurs millions de colis par jour plusieurs fois dans le mois !

Les moments phares de la peak season

Pendant 2 à 3 mois, les commerçants et les transporteurs doivent s’adapter pour gérer une hausse importante des volumes à traiter. Novembre et décembre sont les mois de l’année les plus chargés, ponctués par des rendez-vous récurrents :

  • Le Single Day, la “Fête des célibataires”, célébré en Chine le 11 novembre. À contre-pied de la Saint-Valentin, cette journée est devenue un gigantesque événement commercial en Chine, boosté par le groupe Alibaba et notamment sa filiale AliExpress qui proposent des promotions très importantes sur leurs produits. Selon Dealabs, le Single Day a généré près de 97 milliards d’euros de revenus en 2020 en Chine.
  • La Cyber Week, une semaine de ventes intense composée :
    • De Thanksgiving, véritable coutume aux Etats-Unis célébrée le 4ème jeudi du mois de novembre.
    • Du Black Friday : le “Vendredi Noir” est une énorme journée de soldes le lendemain de Thanksgiving. Cette coutume s’est diffusée dans le monde entier et atteint des sommes records. Aux Etats-Unis, les acheteurs ont dépensé près de 9 milliards de dollars en 2021 selon Adobe Analytics. Les achats ne s’arrêtent pas au vendredi, ils continuent lors du weekend pour atteindre leur apogée le lundi suivant.
    • Du Cyber Monday : “le Lundi Fou” est la continuité du Black Friday dont la particularité est que les ventes se font essentiellement sur internet. Celles-ci ont dépassé les ventes du Black Friday avec plus de 10,7 milliards de dollars dépensés lors du Cyber Monday 2021 aux Etats-Unis.
  • Noël : la Cyber Week donne le feu vert pour l’achat des cadeaux de Noël. Après cette semaine de soldes, les achats se poursuivent intensément jusqu’au 25 décembre. Nombreux sont ceux qui achètent leurs cadeaux à la dernière minute, augmentant la pression des e-commerçants et des transporteurs. Ces derniers sont ainsi challengés sur leur rapidité d’exécution afin de livrer les colis à temps. Les livraisons en J+1 ou J+2 sont alors très prisées.

Après Noël, le plus gros de la peak period est passé, les transporteurs messagers peuvent reprendre leur souffle pour reprendre de plus belle leurs activités. La fête du nouvel an puis les soldes de janvier en France sollicitent également leurs services. Certains événements récurrents au cours de l’année peuvent demander à certains transporteurs une logistique soutenue :

  • Le nouvel an chinois, en début d’année
  • La Saint-Valentin (la “fête des amoureux”), le 14 février.
  • Les French Days (une initiative de 6 géants e-commerçants français en réponse au Black Friday américain), en mai.
  • Le Prime Day d’Amazon, deux jours de soldes réservées aux membres Amazon Prime.
  • Les soldes d’été en juillet-août, etc.

Chaque pays a ses propres rendez-vous qu’il est nécessaire de maîtriser.

Peak season

L’essor des ventes en ligne amplifie la peak season

Organiser des périodes spéciales visant à doper les ventes n’est pas un phénomène récent. A travers des foires, des animations ou des promotions en boutique, les commerçants souhaitaient déjà inciter les clients à se déplacer pour faire des bonnes affaires. Des événements comme le Black Friday, Noël, les soldes ou encore la St Valentin ont été créés avant la démocratisation du web. Il s’agissait donc déjà de moments soutenus pour les commerçants et les transporteurs. Seulement, avec des ménages de plus en plus connectés à Internet, la typologie des achats s’est grandement transformée et les ventes en ligne, elles, ont décollé.

Rien qu’en France, les ventes e-commerce sont passées de 57 milliards d’euros en 2014 à près de 130 milliards d’euros en 2021 selon la FEVAD, soit une croissance fulgurante de plus de 128% en 7 ans ! La crise sanitaire COVID-19 a été un véritable tournant pour le monde logistique. Les acheteurs se sont habitués à la praticité et au confort permis par les commandes et les livraisons à domicile. Avec les mesures sanitaires, les ventes de services sont en berne au profit des ventes de produits, nécessitant ainsi davantage de transport. Face à ce succès, le nombre de sites e-commerce a augmenté de 12% en 2021 par rapport à 2020 avec une moyenne de 27 000 nouveaux sites e-commerce par an, soit autant de nouveaux clients potentiels pour les acteurs de la messagerie.

Chiffres clés

🚚 La Poste/Colissimo : entre 100 et 120 millions de colis Colissimo transportés sur la période novembre-décembre 2021.

📦 Viapost : jusqu’à 45 000 colis/jour triés (versus 5000 habituellement) pour aider Colissimo ; 4 plateformes éphémères ouvertes en France pour faire face à cette hausse d’activité ; 25 à 30% de volumes supplémentaires en 2020 par rapport à 2019.

🚚 GeoPost/DPDgroup : plus de 370 millions de colis livrés dans le monde lors de la peak period, soit une augmentation de 8,6 % par rapport à 2020 ; 9 000 véhicules de livraison supplémentaires.

📦 Chronofresh : plus de 14 000 tournées supplémentaires chaque jour lors de la peak season 2021 ; 22% de distributions en plus en 2021 par rapport à 2020.

🚚 GLS France : près de 40% d’augmentation des volumes traités lors de la peak period ; plus de 40% de véhicules de livraison déployés en renfort.

La peak period est donc un moment particulier de l’année qui nécessite une organisation adaptée. Savoir gérer des volumes colossaux de colis est un défi que doit relever tout chargeur et transporteur. Pour cela, il est nécessaire de se préparer efficacement et d’anticiper toute problématique qui pourrait survenir. Pour les transporteurs messagers, l’enjeu est de taille car ils sont particulièrement attendus sur leur capacité à gérer cette période intense.

Solution de sectorisation stratégique dédiée aux acteurs de la messagerie

Partager