Smart City : quel rôle pour l’optimisation de tournées dans la ville connectée de demain ?

Le concept de “Smart City” fait référence a la notion de “ville intelligente” entièrement connectée afin de répondre aux enjeux des villes de demain, notamment ceux liés à la concentration urbaine. Selon l’ONU, 70% de la population mondiale vivra en milieu urbain d’ici 2050 (contre 50% aujourd’hui). Cette concentration des habitants dans les villes, alors que celles-ci ne représentent que 2% de la surface terrestre, les confrontent à d’importants enjeux pour fournir un niveau de services urbains de bonne qualité, tout en optimisant la consommation des ressources et en préservant l’environnement.

En s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication et l’internet des objets (IoT), les Smart Cities cherchent à concevoir des plans de développement urbain durables d’un point de vue économique.

Smart City et logistique, où en est-on et à quoi s’attendre ?

Accompagnant l’avènement du e-commerce, les enjeux de la logistique urbaine et du fameux “dernier kilomètre” de la livraison sont des problématiques souvent évoquées. A lui seul, ce dernier kilomètre représente 30% de la circulation de véhicules dans les centres urbains, 25% des émissions de CO2 et 20% du coût total d’une livraison. Le e-commerce s’accompagne également d’exigences de plus en plus élevées de la part des consommateurs en termes de délais et de coûts de livraison. Paradoxalement, ces consommateurs-citadins sont aussi des citoyens de plus en plus sensibles aux problématiques environnementales, aux externalités négatives du transport de marchandises et en demande d’une ville plus verte.

D’un point de vue de la logistique, la Smart City de demain est celle au sein de laquelle les acteurs ont accès en temps réel à toutes les informations dont ils ont besoin pour se déplacer de façon plus efficace et plus durable. L’aménagement urbain y est pensé pour fluidifier les déplacements des véhicules et permettre le développement de nouveaux moyens de transport et de nouveaux modes de livraison. Concrètement, voici quelques conséquences possibles, effectives ou attendues, de la mise en place du concept de Smart City sur les usages en logistique urbaine :

  • On pense bien sûr tout de suite aux véhicules futuristes qui promettent d’assurer nos livraisons dans les villes de demain : les célèbres drones et autres robots autonomes. Mais la livraison de demain, c’est aussi tout simplement celle qui sera assurée par des flottes de véhicules propres : vélos, triporteurs électriques, ou encore les livreurs qui se déplacent uniquement à pied (comme il en existe chez Monoprix).
  • De nouveaux modes de livraison se démocratisent : après la généralisation de la livraison en point relais, on entend désormais parler des livraisons directement dans le coffre des voitures. Ce type de livraison (effectif depuis 2018 aux Etats-Unis via Amazon) utilise des technologies connectées pour repérer le véhicule grâce à sa position GPS et déverrouiller son coffre.
  • L’aménagement urbain se repense à travers les Centres de Distributions Urbains (CDU) qui correspondent à des plateformes logistiques mutualisées, situées aux portes de la ville afin d’assurer la livraison du dernier kilomètre dans le centre urbain. En support des infrastructures physiques, des outils informatiques permettent de mutualiser les flux à moindre coût en mettant à disposition les informations importantes aux utilisateurs du système.
  • La Smart City, c’est aussi une nouvelle façon de gérer la ville et ses flux et donc de nouvelles réglementations. On pourra donc voir arriver des systèmes de péages dynamiques qui adaptent leurs coûts à la congestion des centres-villes, des interdictions strictes de livraison sur des créneaux horaires étendus et une obligation de livrer “propre” avec des véhicules homologués. Toutes ces nouvelles règles, si elles amélioreront la qualité de vie dans les ensembles urbains, poseront de sérieux défis aux logisticiens qui devront sans cesse se réinventer.
  • Enfin, la mise à disposition de grandes quantités de data provenant de l’IoT requiert des technologies capable de l’exploiter. En effet, les Smart Cities promettent d’être un outil formidable pour qu’institutionnels et professionnels interagissent dans l’intérêt du bien commun, encore faut-il que tous les acteurs soient en capacité de tirer véritablement parti de ces nouvelles capacités technologiques. De ce point de vue, les technologies d’optimisation de tournées peuvent grandement contribuer au succès à venir des Smart Cities.

Optimisation de tournées : une clé pour exploiter le potentiel de l’IoT

La livraison du dernier kilomètre est déjà équipée de technologies de télématique, qui permettent de suivre en temps réel l’avancement des livreurs et de prédire au plus juste l’heure de livraison d’un colis.

Chez Kardinal, notre solution d’optimisation de tournées en temps réel permet également à nos clients, non seulement de suivre l’avancement des tournées, mais aussi de les ré-optimiser en temps réel, en réponse aux aléas que les chauffeurs ne manquent jamais de rencontrer en cours de tournées (voir article l’optimisation de tournées en continu).

L’avènement de la Smart City et l’explosion des données issues de l’IoT qui va en découler, ouvrira la voie à une optimisation de tournées encore plus performante puisqu’elle permettra de résoudre des problèmes qu’elle n’adresse pas encore, comme les difficultés que rencontrent les chauffeurs pour se garer en centre ville par exemple. On peut prévoir que l’IoT permettra bientôt un accès aux données de disponibilité des places de parking en temps réel. Imaginez si la solution d’optimisation de tournées de demain pouvait ajuster la tournées en fonction des places de livraison libres à proximité du point ! Mieux, quel confort pour le chauffeur d’avoir une place de parking automatiquement réservée pour lui par le système à proximité du point à livrer quand il arrive à son approche…

Intégrer l’IoT à l’optimisation de tournées, c’est aussi planifier une intervention avant la panne dans le cas de tournées de maintenance. C’est optimiser le ramassage des déchets pour ne collecter que les poubelles pleines. Les cas d’usages n’ont pour seule limite que notre imagination.

Conclusion

Même si de nos jours la Smart City décrite dans cette article tient encore beaucoup du concept, nous voyons déjà arriver dans nos villes les premières expérimentations et les premiers succès. En ce qu’elle permet de répondre aux attentes des citoyens, cette approche est donc vouée à se développer fortement. Mais à l’instar de toute technologie capable de générer de grandes quantités de données, indubitablement utiles, la question de leur utilisabilité finira toujours par se poser.

C’est sur ce point, parfois trop souvent négligé, que la véritable difficulté survient. En effet, pour tenir les promesses de la Ville Intelligente, il faudra des technologies capables d’exploiter au maximum les nouvelles possibilités qu’elle offre. En ce qui concerne la logistique, seules les technologies d’optimisation de tournées en temps réel seront en capacité d’amener les villes et ses acteurs au niveau de dynamicité nécessaire.

Depuis plusieurs années, Kardinal a conçu le premier système d’optimisation de tournées nativement temps réel, d’abord pour répondre aux nouveaux enjeux du dernier kilomètre, mais également parce que nous savons que ce qui est aujourd’hui une innovation deviendra, demain, une nécessité. Nous sommes prêts à relever les challenges de la Smart City !

Le sujet des Smart Cities et de l’optimisation de tournées vous intéresse ? Vous souhaitez en savoir plus ou nous soumettre votre problématique ? Contactez-nous !